Rechercher

Favoriser la biodiversité avec une tonte écolo et à moindre effort? Lâchez-prise dans votre jardin!


La saison des tontes approche, les températures et la pluie fortifies votre gazon alors il va falloir recommencer votre activité favorite du week-end: tondre la pelouse !


Et si cette année vous prépariez votre terrain pour une tonte plus "écolo" et à moindre effort?


Que votre tondeuse soit électrique, manuelle ou thermique c'est possible avec la tonte différenciée! Nous vous expliquons tout !


Attention, si vous optez pour une tondeuse manuelle, cette activité sera plus sportive ! :)


Tondeuse manuelle



Tondeuse électrique



C'est une technique qui est apparue ces dernières décennies, elle permet d'accroitre la biodiversité dans votre jardin ! De nombreuses villes et communes pratiquent déjà ce type de gestion.

Nous avons choisi des zones de passage


Le but est de tondre des parcelles de manière alternée, ou encore de réduire sur certaines zones le nombre de coupe.


Les parties que vous utilisées couramment seront tondues hebdomadairement (aire de jeux, zone à coté des terrasse, chemin), tandis que les endroits plus à l'écart seront laissés en "friche" environ deux voire jusqu'à quatre mois.

Nos amis les insectes et autres petits mammifères seront les plus heureux de trouver, enfin, des zones refuges où s'installer, notamment pendant la période de reproduction.

Vous allez retrouver la joie de revoir des papillons, des coccinelles, des abeilles virevoltés dans votre jardin ou encore, sous un tas de pierre un lézards qui profitera de la fraicheur ou encore un hérisson qui se logera dans un tas de bois.


Tout ce petit monde est primordial pour vos arbres fruitiers, et vos légumes du potager !!!


Mais ce qui est tout aussi important, c'est que ce système permet une nette réduction des coûts et du temps passé à l'entretien de votre jardin. Celui ci étant moins régulier, et avec moins de surface à tondre.



Vous avez peur des remarques de vos voisins : Il y a des mauvaises herbes, ça manque d’entretien ! Les mauvaises herbes c’est sale !


Et bien posez leur cette questions :

Qu’est-ce qui est sale : les herbes ou les herbicides ?




“Mauvaises herbes” : finalement pas si mauvaises ?


Mais pour vous, qu'est ce qu'une mauvaise herbe?

Une plante qui pousse à un endroit ou on ne l'a pas planté ?

Une plante que l'on souhaite éliminer?

Une plante inesthétique ?

Une plante qui donne l'impression que la zone n'est pas entretenue ?


Voici notre définition de la "mauvaise herbe" :


Déjà, quelles types de "mauvaises" herbes peut on avoir dans son jardin:

-des plantes comestibles (ortie, pissenlit, ...),

-des plantes médicinales (plantain, chélidoine, prêle des champs, ...)


Toutes ses plantes sont utiles pour les humains, mais elles sont également utiles à la biodiversité: elles servent d'abri et de nourriture pour les animaux, elles améliorent le sol, stockent du CO2,et peuvent même être des absorbants pour certains polluants...

Finalement, pas si mauvaises ! Alors, pourquoi ne pas parler de plantes spontanées plutôt que de mauvaises herbes ?



Réapprenons à aimer et apprécier ces herbes folles mais utiles !!!



Définir les espaces :


Un des premiers points quand on souhaite pratiquer la tonte différenciée est de définir les différentes zones de son jardin. Chaque zone peut avoir une ambiance différente en fonction de son utilité : zone de loisir, zone de passage, coin farnienté, zone éloignée de la maison, zone contre un mur, labyrinthe....

A vous de lui donner une ambiance !


En général, plus on s'éloigne de la maison plus l'ambiance est naturelle et l'entretien moins suivi.


Ambiance jardinée : paillage des massif



Ambiance naturelle : fauchage tardif



Ambiance horticole : zones fleuries



Ambiance structurée : pelouse dépourvue de fleurs (ex: zone de jeux)



Ambiance champêtre




Notre jardin avec la tonte différenciée




Mais alors comment bien tondre ?


Tondre moins ras ou pas du tout:

En remontant d'un ou deux crans la hauteur de coupe de la tondeuse.

Pourquoi ne pas laisser quelques fleurs de pissenlit et pâquerettes ? Ces fleurs sont nécessaires pour la fécondation des fleurs des arbres fruitiers et de certains légumes (fèves, pois, haricots, etc.).

De plus, plus l'herbe est tonte rase, plus la repousse est rapide !

Et une herbe rase aura tendance à jaunir voire "griller" plus vite l'été lors des fortes chaleurs



Tondre par le milieu En commençant la tonte au milieu de votre parcelle et non pas par les bords !

Pensez à tous les petits animaux (sauterelles, grillons, etc.) qui s'abritent dans ces herbes plus hautes et qui, effrayés par le bruit de la tondeuse ont peur et n'arrivent pas à s'échapper !

En commençant par le milieu, les animaux peuvent s’enfuir sur les côtés plus facilement.



Recycler les tontes et mulcher En ne ramassant pas systématiquement l'herbe de tonte et en utilisant la fonction « mulching » de votre tondeuse.

L’herbe coupée est finement broyée et vient former un paillis naturel et nourrit progressivement la pelouse en lui apportant de la matière organique. Ou en distribuant l'herbe tondue de votre passage dans la zone en friche (zone de liberté lol).





Avantages de la tonte différenciée:


- Réduction des contraintes et donc des finitions : environ 40 % du temps de tonte, voir plus.


- Gain de temps et d'argent


- Réduction de la fréquence d'arrosage


- Préserve l’environnement (impact carbone moins agressif) les plantes et les arbres absorbent le carbone.


- Sert à délimiter des zones. La hauteur de la tonte va marquer les limites des différents espaces


- Définit une manière de circuler dans un espace vert qui peut évoluer et changer d’une année à l’autre


- Vision plus poétique et changeante qui amènera de nouvelles découvertes sur votre pelouse!



Que faire en complément ?


Au niveau des aménagements :

- Diminuer les surfaces minérales à désherber (gravillons, pavés, stabilisé…)


- Enherbement spontané


- Utiliser des plantes couvre-sol


Au niveau des plantations :

- Choisissez des espèces rustiques, plus de plantes vivaces, adaptées au climat donc moins gourmandes en eau


- Mettez en place du paillage biodégradable (copeaux, écorce, paille, …)


- Aménagez des nichoirs, hôtels à insectes, tas de bois mort, mares, jardins partagés, vergers…

Au niveau de la gestion :

- Diminuer la fréquence des tontes, des arrosages...


- Tailles douces


- Garder vos vieux arbres : les arbres morts attirent de nombreux animaux dans leurs fissures, cavités, souches ou racines déterrées. Par exemple les oiseaux s’abritent dans ces arbres et mangent des insectes porteurs de maladies ou encore les ravageurs


- Récupérer l’eau de pluie


Au niveau de l’entretien :

- Supprimer l’emploi des produits phytosanitaires

Préférez l’arrachage manuel pour les petites surfaces, une serfouette, un outil multi-usage qui permet de griffer, le paillage, le purin d’orties, engrais et répulsif contre les parasites 100 % bio.


- Utiliser vos déchets : faites votre propre compost avec vos tailles de haie, broyage de branches, déchets de cuisine (épluchures, marc de café, coquilles d’œufs, …) et de jardin (coupe de gazon, feuilles mortes, branches coupées, …)


- Adapter le matériel d’entretien par des investissements ciblés


- Le désherbage : Ne jetez plus l’eau de cuisson de vos pâtes ou de vos pommes de terre dans : vous pouvez les utiliser comme désherbant écologique.



Absinthe (Artemisia Absinthium)


Voilà, si vous commencez par appliquer tout cela progressivement ou d'emblé dans votre jardin, alors vous pourriez aussi peut être démarrer un jardin forêt ?


Une zone de culture, ou vos fruits et légumes seraient cultivés d'une manière permacole, dans un soucis d'esthétisme et d'association des cultures.


S'appuyer sur la nature, travailler avec elle, voila une chose qui mettra de la joie dans vos cœurs et de la vie dans votre jardin !




© 2017 par CarrementNous - France - E-mail : carrementnousleblog@gmail.com